bandeau et couleur arrière plan
agrandir le texte retrecir le texte 

Chenilles processionnaires du pin agissez dès février !

Les hivers moins froids de ces dernières années ont favorisé l’infestation de la chenille processionnaire du pin dans nos régions. Il est donc essentiel que chacun agisse et prenne les mesures de lutte appropriées contre ce nuisible qui s’attaque non seulement dans tous types de pins mais également aux cèdres ou certains autres conifères.

C’est début février qu’il faut agir pour lutter contre les chenilles processionnaires du pin (Thaumetopoea pityocampa). C’est en effet le moment d’installer les pièges autour des troncs (un piège par arbre infesté), avant que les chenilles descendent en procession pour aller se nymphoser dans le sol. Le dispositif est destiné à tromper les chenilles qui se nymphoseront dans le sac du piège.

Début mai, il faudra planifier le démontage et la destruction des pièges, en respectant scrupuleusement les consignes de sécurité préconisés par le fabricant. À noter qu’il est important de placer le piège suffisamment en hauteur pour qu’il ne soit pas à la portée des enfants en raison de la toxicité du produit.

En période hivernale on peut aussi supprimer et brûler les nids soyeux des chenilles situés au bout des branches, à condition qu’ils soient accessibles. Pour cette opération, il est indispensable de porter des équipements de protection individuelle afin de se protéger